Available in

(2) (3) (2)/fr (3)/fr (3)/it (3)/ja

Contents

NOM

adjtime − Régler l’horloge du noyau (kernel clock)

SYNOPSIS

#include <sys/time.h>

int adjtime(const struct timeval *delta, struct timeval *olddelta);

DESCRIPTION

Cette fonction accélère ou ralentit l’horloge du système afin de faire un ajustement progressif. Ceci garantit que l’heure donnée par l’horloge système est toujours croissante, ce qui pourrait ne pas être vrai si vous vous contentez de régler l’heure.

L’argument delta spécifie une modification relative à appliquer à l’horloge. S’il est négatif, l’horloge est ralentie un certain temps jusqu’à avoir pris cette quantité de temps de retard. S’il est positif, l’horloge système est accélérée un certain temps.

Si l’argument olddelta n’est pas un pointeur NULL, la fonction adjtime() renvoie des informations sur des ajustements précédents éventuels n’ayant pas été menés à terme.

Cette fonction est généralement utilisée pour synchroniser les horloges de machines sur un réseau local. Seul un utilisateur privilégié peut l’invoquer.

VALEUR RENVOYÉE

La fonction adjtime() renvoie 0 si elle réussit, et −1 en cas d’échec, auquel cas errno contient le code d’erreur.

ERREURS

EPERM

Le processus appelant n’a pas suffisamment de privilèges pour accéder à l’horloge.

NOTE

Sous Linux, vous pouvez utiliser la fonction adjtimex(2) pour modifier la vitesse de l’horloge système de manière permanente.

CONFORMITÉ

Cette fonction vient de BSD 4.3 et de SVr4.

VOIR AUSSI

adjtimex(2), settimeofday(2)

TRADUCTION

Cette page de manuel a été traduite et mise à jour par Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/>; entre 1996 et 2003, puis par Alain Portal <aportal AT univ−montp2 DOT fr> jusqu’en 2006, et mise à disposition sur http://manpagesfr.free.fr/.

Les mises à jour et corrections de la version présente dans Debian sont directement gérées par Julien Cristau <jcristau [AT] debian.org> et l’équipe francophone de traduction de Debian.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à <debian−l10n−french [AT] lists.org> ou par un rapport de bogue sur le paquet manpages−fr.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « man −L C <section> <page_de_man> ».

COMMENTS

blog comments powered by Disqus